Instagram, influence ou manipulation ?

Bonjour toi,

J’espère que tu vas bien.
Aujourd’hui, j’ai envie d’aborder un sujet qui est plus que d’actualité : le réseau social Instagram.
Les réseaux sociaux sont une interface où l’on peut partager du contenu (photos, vidéos, textes) et interagir avec des abonnés jusqu’à créer une communauté. Pour Instagram, cela se fait par biais de photos, de légendes ou encore de Stories.

J’ai envie d’échanger sur ce sujet avec toi car j’ai un avis très mitigé sur Instagram : je l’adore autant que je le déteste. Je vais être honnête avec toi, je le connais bien, puisque les réseaux sociaux sont mon métier. Je les utilise donc quotidiennement mais j’ai beaucoup de mal quant à leurs utilisations (leur réel but) ainsi que sur l’utilisation personnelle de ces réseaux sociaux.

Je me suis ainsi interrogée si Instagram était une simple influence ou une réelle manipulation ?

On va d’abord distinguer les deux termes pour que tu puisses suivre correctement la suite de l’article.

Selon moi, l’influence est une action que l’on exerce sur une personne ou quelque chose. On souhaite que la personne aborde le même point de vue mais en utilisant seulement la séduction et en essayant de la persuader. Pour l’influencer, on n’utilise jamais de contrepartie en récompense ni de l’autorité.

En revanche, la manipulation est une action d’orienter le point de vue de la personne sans qu’elle s’en rende compte. Mais en exerçant une certaine pression, une emprise sur elle. La manipulation utilise ainsi la pression physique, mentale, morale, l’émotion. On pousse la personne à émettre un jugement qu’elle n’aurait pas prise elle-même au premier abord.

Mon enfance sans les réseaux sociaux

Tu vas me dire quel est le rapport entre Instagram et le fait de devenir adulte ?
Etant née en 1991, je suis très heureuse d’avoir eu une enfance sans les réseaux sociaux ni Internet. Le premier ordinateur familial que j’ai eu étant lors ma troisième au collège et j’en suis ravie. J’ai ainsi pu vivre déconnecter du virtuel et dans la vie réelle, car j’ai l’impression que désormais les réseaux sociaux sont utilisés dès le plus jeune âge. Je suis peut-être (même certainement) une vieille aigrie en déclarant ces propos mais ça me dépasse de voir des jeunes adolescents (dès 10 ans, on ne sait plus à quel âge l’adolescence commence désormais !) qui créent des chaines Youtube et postent des vidéos avec des conseils maquillages, qui utilisent Instagram et Snapchat pour faire des stories et des selfies à gogo.

Je suis heureuse de ne pas les avoir eu à cet âge car de mon point de vue, il faut une certaine maturité pour avoir conscience de ce que l’on poste sur Internet et des dangers auxquels on s’expose à les utiliser à tout va.

Les réseaux sociaux du point de vue  professionnel

Les réseaux sociaux sont censés être un espace où l’on exprime ce que l’on souhaite et qui est censé refléter notre univers, ce que nous sommes. Or, ils sont également un espace public où l’on doit faire attention à chaque post que l’on écrit car il y a toujours derrière : le jugement. Bien que je te répète de ne jamais prêter attention aux jugements. Lorsque tu passes un entretien et que l’on te demande le nom de tes réseaux sociaux, c’est pour te juger. Soyons honnête.

Du point de vue d’une entreprises, les réseaux sociaux servent à promouvoir leurs services/produits ainsi que leurs histoires. Mais il y a également une toute autre réalité,  à laquelle j’ai du faire face en travaillant en tant que community manager en entreprise.

Je l’avais déjà abordé dans cet article avec toi, mais mes principales tâches étaient de :

  •  supprimer les commentaires négatifs pour essayer de la faire passer l’entreprise comme la société  de rêve dans laquelle on aimerait absolument travailler et consommer leurs services/produits.
  •  négocier avec les internautes qui avaient mis un commentaire négatif afin qu’ils enlèvent  leur commentaire en échange d’une contrepartie : argent, réduction etc.
  •  créer des faux comptes en mettant des commentaires positifs. Ils tentent de remonter leurs notes sur Google et sur la page Facebook.
  • calculer à l’aide de logiciels le nombre de vues et toutes les statistiques nécessaires des concurrents. Ils souhaient copier leurs contenus et ne prendre que le meilleur.

Cela te donne un joli aperçu de ce qui se cache derrière les réseaux sociaux en général mais revenons plus précisément à Instagram.

Instagram, l’hypocrisie et le fake

Instagram a longtemps été mon réseaux social préféré. J’adorais partager des photos instantanément et montrer un peu de mon quotidien, mes inspirations. Il était également la continuité de mon blog mode où je postais des photos de mes tenues. Mais ça c’était avant.

Désormais, le côté business d’Instagram me dérange énormément. De toute façon, la période où Instagram a commencé à m’ennuyer et lors de son rachat par Facebook. Instagram est devenu un espace où tous les internautes se proclament « influenceur » dès lors qu’ils dépassent les 100 abonnés. Certains l’écrivent dans leur biographie sur Instagram. Mais c’est quoi être influenceur ?

Devenir influenceur sur Instagram

Ce que je constate :

  • Tout le monde prend la même pose avec le faux sourire qui se capte à dix mille lieux.
  • Il y a les achats de like où certains ne se basent que sur du fake, de la virtualité pour se créer une identité. Instagram est devenu dangereux.
  • On calcule les statistiques par rapport à des logiciels et on nous demande des partenariats.
  • Dès lors que tu poses une question avant d’accepter un partenariat, on te prend de haut en stipulant qu’ils peuvent trouver des dizaines d’autres personnes après toi.
  • On te conseille souvent également d’agrandir ta communauté, si tu en veux plus.
  • Il y a ceux qui te follow au début, te parlent beaucoup puis du jour au lendemain lorsqu’ils se croient supérieurs, t’unfollow, te bloquent et tu n’existes plus pour eux. Tu étais juste un pion pour atteindre leurs objectifs quelque soit le moyen à aborder.
  • Il y a ceux que tu rencontres aux événements mais qui sont là pour ne parler à personne. Ils prennent deux-trois photos et partent.
  • Ou alors ceux qui sympathisent avec toi pour une simple « notoriété » et t’unfollow dès l’évènement fini. Tu n’as donc jamais existé pour eux.

Il y a les instagrammers qui font exprès de montrer en story ce qu’ils veulent acheter en taggant la marque pour que la marque leur offre et feront exprès de s’extasier en disant en story quelques jours plus tard « je m’y attendais tellement pas, merci à la marque ». Ou encore ceux qui achètent des vêtements et laissent les étiquettes dessus. Ils se prennent en photo avec et vont rendre les articles.

Il y a les « influenceurs mode » qui montrent leur look au quotidien mais qui en réalité ont un agent et une styliste qui s’occupent d’eux. Ils ne sont donc plus qu’un simple model. Le contenu n’est pas d’eux.

Les commentaires Instagram

Je t’épargne les commentaires qui n’ont rien à voir avec ta photo mais qui sont générés par des robots. Payés par les soins de la personne pour ainsi favoriser leurs interactions. Tu peux ainsi te retrouver avec un commentaire « j’adore ta tenue » sur une photo de ton assiette du déjeuner.
Il y a également des comptes Instagram qui demandent de partager en story une image avec « deviens ambassadeur de telle marque, pour cela il te faut 100 abonnés, publie cette photo en story et abonne toi à mon compte ». Une simple façon marketing de gagner beaucoup de followers en peu de temps pour ainsi par la suite changer le nom du compte et avoir un compte déjà populaire. Bien entendu, il n’est pas question d’être ambassadeur ni de gagner un quelconque bon d’achat.

Trop c’est trop

Il y a les marques qui sont présentes partout et sponsorisent tout le monde en même temps. Ne me parle plus jamais de Daniel Wellington, Hello Body ou encore ton Natural Mojo. Les partenariats placés de façon toujours plus absurde. Par exemple,  lorsque l’on pense à la personne de télé-réalité qui est morte il y a peu de temps et que son meilleur ami a mis une photo avec en légende : « Je suis si triste pour toi mais si tu veux à ton tour un sourire parfait avec des dents blanches, utilise ce produit. » L’absurdité et l’irrespect à son plus haut point.

Les personnes qui copient les plus « petits comptes » en utilisant exactement les mêmes looks, les mêmes poses ou encore les mêmes légendes. Ils  pensent que cela va passer inaperçu.

Le business d’Instagram

Les agences de presse en profitent et pour faire la publicité de leurs clients. Ils n’hésitent pas à proposer un mini-tarif pour se garder la plus grosse commission possible. Les plus jeunes accepteront car ils sont heureux de voir qu’une agence s’intéresse à eux et surtout c’est leur but.

Je ne compte plus le nombre de mails où l’on me demande des conseils pour « recevoir des produits gratuitement », « se faire connaitre » ou encore « gagner de l’argent ».

Il y a également les groupes de discussion qui se forment en privé pour que tous les membres puissent avertir lorsqu’ils posent une photo sur Instagram. Les autres membres doivent ainsi commenter directement la photo pour la rendre la plus populaire possible. C’est comme ça que tu as des « génial comme photo » sous chacune de tes photos par la même personne. Elle prend son rôle à coeur et s’attend à que tu fasses la même chose en retour.

Le business continue de s’agrandir lorsque l’on voit que désormais à Los Angeles pour faire une photo devant un mur de tags, il est réservé aux personnes qui ont un certain nombre d’abonnés et doivent l’attester avant de pouvoir poser devant.

Et dans la vie réelle ?

Alors bien qu’il existe des tas d’outils pour calculer tes statistiques, que ton compte devienne un business et que tu attestes un certain nombre important de followers. La question est : sur ton nombre d’abonnés fictif, combien de personnes sont là réellement pour toi dans la vie ?

Je suis la première personne à avoir fait de jolies rencontres, à partager spontanément des moments de vie ou à échanger avec toi sous mes posts sur ce réseau social.

Alors Instagram, influence ou manipulation ?

Il est cependant évident qu’Instagram a pris des proportions démesurées.  Selon moi, non pas seulement en termes d’influence mais aussi en terme de manipulation.

Et toi, tu en penses quoi  de ce réseaux social ?

Si tu as apprécié cet article, tu peux le partager, ça me ferait plaisir. Si le coeur t’en dit, tu peux me rejoindre sur l’Instagram du blog où promis l’on échange ensemble  sincèrement sur la vie d’adulte, le plus loin possible de toute cette manipulation et ce business.

A très vite

10 commentaires Ajoutez les votres
  1. Hello! Je trouve ton article très juste. Mou aussi, je suis un peu déçue de ce réseau social qui ne transpire pas la vérité et l’honnêteté. Je reste dessus mais je m’en sers comme une vitrine supplémentaire pour faire connâitre mon blog et j’y ai rencontré (seulement virtuellement pour l’instant) des gens supers mais je pense que mon compte stagnera toujours car je ne veux pas utiliser des méthodes malhonnêtes!

    1. Merci beaucoup Nanou pour ton message et ton retour d’expérience.
      Je suis totalement en accord avec tes propos : on rencontre des gens supers sans abuser des méthodes malhonnêtes !

      A très vite !

  2. Hello,
    Tu as carrément raison c’est un truc de dingue ! Moi ce qui me saoule c’est ces influenceuses qui n’arrête pas de mettre des Bons de reducs et leurs looks ce qu’elles oublient de dire pour la plupart c’est que c’est de l’affiliation et c’est gavant ou une autre Blogueuse qui reçois un parfum de Dior et qui dit il sent bon mais je mettrais ça Quand j’aurais 40 ans ! Bah Moi j’aurais bien aimé l’avoir le dit parfum ! J’aime Insta pour les photos mais c’est vrai que ça c’est saoulant ! Ou celles qui s’abonne tu pour que tu fasses pareil Moi je l’abonné qu’aux comptes qui me parle Alors Après elles se désabonnent c’est un peu un Monde de faux culs merci pour ton article Lou

    1. Merci beaucoup Lou pour ton message.
      Je comprends totalement tes propos !
      J’espère que les choses finiront par changer…

      A très vite !

  3. Coucou ma belle! Je suis d’accord avec toi sur beaucoup de points, mais je dois avouer qu’en dépit de tous le fake, le coté business…etc Instagram reste mon réseau social favori et j’ai beaucoup trop de mal à m’en passer haha! Mais en tout cas c’est sûr que les interactions sur insta ne valent pas celles dans la vie réelle :/ des bisous ma belle <3

  4. Hello ma belle,
    Comme toi, j’aime Instagram autant que je le boude. J’adore découvrir de beaux clichés et des comptes proches de mes attentes. Mais quel panneau publicitaire ! C’est devenu presque impossible de retrouver dans son fil d’actu les comptes que l’on suit. C’est dommage. Encore une fois, on favorise les comptes connus alors que les autres méritent tout autant. Bref, une bonne soupe de contradiction !
    Des bisous ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *