La génération future : quel avenir ?

Bonjour toi,

J’espère que tu vas bien. Pour cet article du jour, j’avais envie de m’attarder sur la génération future. En effet, cet article m’a été inspiré en écoutant une chanson, « comme un film » de Slimane et Vitaa (tu pourras juger de ma playlist plus tard). Ils racontent tous deux, la peur qu’ils ressentent pour notre génération. En revanche, pour ma part, ce qui m’effraie le plus est la génération future qui est l’héritière de notre monde.

Le monde évolue et grandit

J’ai d’abord effectué des sondages sur Instagram en te posant diverses questions. Je t’ai illustré mes propos par des exemples qui me venaient à l’esprit. Le moins que l’on puisse dire est que mes sondages t’ont inspiré et surtout tu as été unanime. A la question, lorsque tu vois comment le monde évolue, as-tu peur pour la génération future ? 93% m’ont répondu positivement. Un chiffre qui ne se veut pas rassurant mais qui est malheureusement bien réel. J’ai moi-même peur lorsque je vois le monde évoluer ou lorsque j’observe les comportements de la génération future.

Ma génération se pose des questions

Ma génération ne peut s’empêcher de se poser des questions quant à l’avenir. L’impression d’être impuissante et d’observer uniquement ce qui se passe. Tu n’as pas été tendre lorsque je t’ai demandé de caractériser la génération future. Une chose revient sans cesse : ce monde d’apparence dans lequel ils baignent mais aussi leur impatience qui en découle.

La génération future « va trop vite pour tout, ils ne prennent pas assez de temps », « ils veulent plus de facilité mais surtout de rapidité », « ils sont trop dans le paraitre, c’est fake », « tout est dans l’apparence », « superficiel », « impatient, irréfléchie et trop en demande, c’est triste de ne plus prendre le temps ». Tu l’as compris, on remarque une génération trop impatiente. Ils ne font plus de projets sur le long terme, ils ne prennent pas le temps de vouloir une chose. C’est une génération instantanée. Ils ont accès à l’information rapidement et pense que tout leur tombe dessus vite. Une personne l’a bien résumé : « ils veulent plus de facilité et de rapidité ».

Ma génération perd la raison

La génération future a grandi avec les réseaux sociaux, ce qui ne fait qu’accentuer ce monde superficiel, ce monde rêvé mais surtout irréel. Je t’en ai parlé dans l’article sur Instagram, influence ou manipulation ? Mais une nouvelle fois, on a conscience des dangers et des travers d’Internet à notre âge car on a vécu une enfance sans les réseaux sociaux. J’ai réellement peur pour la génération future. J’ai notamment eu cette réponse « ils sont complètement digitalisé, ils n’ont plus d’interactions dans la vraie vie » ou encore celle-ci « ils sont trop dépendants des réseaux sociaux ».  Et si les réseaux sociaux s’essoufflaient et on retournait vers un mode de vie plus sain, sans comparaison ni utopie, juste du réalisme ? J’aimerais fortement !

Le monde se tourne vers quelle direction ?

J’ai souvent été partagée entre optimisme et pessimisme. Alors que certains me disent que l’on doit montrer exemple, que la génération future va se réveiller. D’autres me disent qu’ »avec le réchauffement climatique, on n’aura pas de futur où vivre ». « Ils vont devoir affronter les effets de surconsommation et des dérèglements climatique ». En ont-ils conscience ou sont-ils dans leur bulle ? Si c’est la deuxième option, le réveil ne sera-il pas trop difficile ? En tout cas, je ne suis pas la seule à me poser cette question car on m’a répondu que pour la génération future « ils ont des tas de défis et d’obstacles à franchir ».

Alors bien que dans mes réponses, la génération future a été caractérisée de « pas de notion de belles valeurs, aucun respect, sans gêne, malpolie, peu ambitieux, assistés, pas autonomes, manque de curiosité » etc. On m’a rappelé qu’il « faut se battre pour avoir la vie que l’on souhaite. ».

La génération future, vers une pleine conscience ?

On ne sait pas ce que l’avenir réserve à la génération future mais j’espère qu’ils auront conscience que c’est eux les héritiers de notre monde et qu’ils ont toutes les cartes en main pour le conserver de la meilleure façon possible. Lâchez vos téléphones, ouvrez les yeux, travaillez longuement et n’abandonnez pas si vous souhaitez une chose.
Et j’espère qu’on prendra le temps d’enfin écouter les plus jeunes. Ils ont certainement des choses à dire qui méritent d’être entendus.

A ton tour, donne moi ton avis sur la génération future. Un grand merci à toutes les personnes qui m’ont apporté les réponses nécessaires à mes sondages afin de rédiger cet article.  Tu peux suivre l’Instagram du blog devenir adulte, où le fake n’existe pas et je te raconte chaque jour, la réalité de la vie.

A très vite

Un commentaire Ajoutez les votres
  1. Chaque génération a eu ses problèmes à gérer. D’autres plus, d’autres moins. Je pense qu’à un moment donné il y aura un réveil des consciences.
    Après il faut continuer à transmettre – je crois que c’est la clé – pour que la génération à venir parte aussi avec des clés. On apprend de ses ainés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *