Et toi, comment tu vas ?

Bonjour toi,

J’espère que tu vas bien.
Nous sommes dimanche 21 avril 2019 et il est 21h56 lorsque je rédige ces quelques mots.
Tu vois, le dimanche souvent une majorité n’a pas le moral. On appelle ce phénomène « la déprime du dimanche soir ». Le week-end s’achève, tu as passé de bons moments avec ton entourage et tu prends conscience que demain la routine au travail recommence. Sauf, que ce week-end c’est le week-end de Pâques. Ce qui signifie que demain c’est férié et que personne ne travaille ou du moins la plupart. Ce soir, j’ai l’impression que tout le monde va bien.

« L’impression que tout le monde va bien »

Et si je te dis « j’ai l’impression » c’est parce qu’en réalité je ne sais pas. D’ailleurs, j’ai une question à te poser. Et toi, comment tu vas ? C’est un fait, on ne prend plus le temps de demander si une personne va bien. C’est une notion qui se perd.

Cette perte, je l’explique d’abord avec l’apparition et l’émergence des réseaux sociaux. On utilise le raccourci : une personne poste une photo ou une story sur les réseaux sociaux ce qui signifie qu’elle va bien. J’avais expliqué ce phénomène dans l’article : Instagram, influence ou manipulation ? où j’avais détaillé tout ce qu’Instagram a modifié dans ta vie quotidienne.

De toi à moi, dis-moi si lorsque tu envoies un message à un de tes amis ou un membre de ta famille, tu commences par un «  ça va ? » ou un « tu vas bien ? » Avant d’annoncer le contenu de ton message. Et quand bien même tu reçois ce message, dis moi si tu réponds sincèrement à cette question ou tu réponds « oui » par automatisme.

Tu penses que le « ça va ? » est un automatisme et une forme de politesse et tu réponds brièvement. Si tu vas mal, tu ne le diras pas, par peur de déranger. C’est la même chose lorsque j’écris en début de chaque article « j’espère que tu vas bien », je m’attends réellement à ce que tu ailles bien. Même si c’est une phrase que j’écris systématiquement. Je te répète souvent qu’il faut que tu prennes soin de toi et que je veux que tu sois heureux et épanouie dans la vie.

Le mythe des réseaux sociaux

De plus, je te pose souvent la question en story Instagram où on échange beaucoup. Comme si, tu n’as pas l’habitude qu’on te demande de t’exprimer toi, tes sentiments, ton ressentie. Il est important de s’interroger, de prendre du recul sur nos faits et gestes mais pas que.

Tu as l’autorisation de ne pas aller bien, d’avoir envie de te confier, de te plaindre. Tes vrais amis sont là également pour t’écouter et te consoler et ne pense pas que tu vas les déranger. Si tel était le cas, alors ce ne sont pas tes vrais amis.

Personne a une vie parfaite. Je me souviens du sondage Instagram que j’avais fait : est-ce que tu préfères suivre des comptes avec une vie parfaite, lisse et qui ne reflète pas la réalité ou préfères-tu un compte réaliste qui te confie les hauts et les bas de la vie ? La majorité m’avait répondu la deuxième option. La vie engendre des obstacles, des erreurs mais aussi des peines, de la colère. Prends le temps de te poser la question « comment je vais ? », mais n’oublie pas de la poser à ton tour «  et toi, comment tu vas ? » Et réponds toujours le plus sincèrement possible.

Prendre le temps

Il y a également le fait, d’avoir plus de facilité à se confier à une personne qu’on ne côtoie pas dans la vie de tous les jours. Tu sais qu’on ne te jugera pas, comme tu penses que ton entourage se permettrait de te donner une leçon. Tu as toujours cette appréhension de déranger une personne et tu préfères te confier dans ce cas à une personne qui ne te le reprochera pas plus tard.

J’ai des amis avec qui je parle de temps en temps et je vois peu de fois dans l’année. Pourtant, lorsque l’on se voit, c’est comme si rien avait changé et surtout régulièrement, on s’envoie simplement un « comment tu vas ? » Et on prend des nouvelles l’un, l’autre, sincèrement.

Alors, je le répète, mais mettre un « j’aime » sur une publication sur les réseaux sociaux ne signifie pas avoir pris des nouvelles d’une personne. Si un ami poste une publication cela signifie absolument pas qu’il va bien. Prends le temps de lui envoyer un message et de simplement lui demander « et toi, comment tu vas ? ». Combien d’entre nous, esquisse un sourire chaque jour sur leur visage alors qu’au fond ils vont mal et se cachent pour pleurer ?

La banalité d’aller bien ?

Je me souviens lors de mon départ à Lisbonne en janvier dernier (pour les personnes qui n’ont pas suivie, tu peux retrouver l’article : Tout quitter et partir vivre ailleurs). Je n’avais jamais reçu autant de « comment tu vas ? » Que ce soit les personnes que l’on rencontre là bas et qui vivent la même chose que toi ou ceux restés en France qui te demandent si tu vas réellement bien. C’était une sensation bizarre de se dire qu’à Lisbonne, lorsque je rencontrais quelqu’un. La personne ne connaissait encore rien de mon caractère, ma personnalité, comment je réagissais etc. C’était un tout nouveau départ, personne ne savait comment je me comportais à l’école où je n’avais encore aucun souvenir avec eux depuis mes 27 ans. Je devenais une nouvelle personne et je pouvais être celle que je voulais sans jugement, sans passé, sans « on dit que ».

Au delà de ce que je partageais sur les réseaux sociaux, j’avais quand même le droit à la question « comment tu vas ? ». Mais pourquoi avec les personnes que l’on côtoie chaque jour, on ne lui pose pas la question sur son moral. Comme s’il était évident qu’elle ait tous les jours le moral quoi qu’il arrive et que cette phrase était devenue d’une banalité.

Comment tu vas ?

J’espère que cet article t’as plu. Il est un peu décousu de sens mais j’avais envie d’aborder ce sujet, ce fait : on ne prends plus le temps de demander à une personne comment elle va. La société deviendrait-elle trop égoïste ? Ou est-ce les réseaux sociaux qui transmettent une vie parfaite lorsque tu postes une publication. Pense à une personne, prends ton téléphone et demande lui « et toi, comment tu vas ? ».

Dis-moi également en commentaires comment tu vas toi, on pourras échanger à ce sujet. Je te souhaite une belle semaine. Tu peux me suivre sur l’Instagram Devenir adulte où on approche des deux mille abonnés !

A très vite

8 commentaires Ajoutez les votres
  1. H E L L O !
    Pour ma part, le « comment tu vas » fait parti intégrante de ma vie puisque j’en ai fait mon métier ! Ces 3 petits mots sont tellement précieux !
    Je te rejoins, je vois des pics de connexions les dimanches soirs et lundis matins sur mon blog et les prises de RDv se prennent souvent dans ces jours là. C’est très révélateur !

    1. Merci pour ton message 🙂
      Je te rejoins sur le fait que ces 3 mots sont précieux.

      A très vite

  2. J’aime vraiment beaucoup tes articles. Je trouve justement qu’aujourd’hui on a tendance a toujours faire semblant d’aller bien, via les réseaux sociaux tels qu’Instagram par exemple. Il faudrait apprendre à s’ouvrir, et à admettre que l’on a besoin d’aide, ou au moins que tout n’est pas parfait. Mais tout ça me semble de plus en plus compliqué !

    1. Merci beaucoup, ton message me fait très plaisir.
      Je te rejoins sur Instagram, j’ai l’impression que c’est de pire en pire…

      A très vite !

  3. Coucou ma belle! Tua s tout à fait raison, on demande aux gens comment ils vont mais bien souvent on ne sait pas vraiment, et personne ne peut deviner que nous non plus on ne va pas toujours bien. Il faut réussir à voir le positif dans la vie, mais si ça peut te rassurer la vie de personne n’est parfaite, on a tous nos désillusions de temps à autre, heureusement la vie est un éternel recommencent et tout va mieux avec le temps <3 plein de bisous!

    1. Merci pour ton message Sarah !
      Tu as totalement raison, personne a une vie parfaite, même si beaucoup veulent le faire croire.

      A très vite !

  4. aaaah le comment tu vas! !! Je m’aperçois qu’avec mes blopines (toi et ma Tiff de mabulledepensees) nous sommes plus soucieuses du bien-être de chacune et ouvertes entre nous, que mes propres copines… Je reste quelquefois entre 1h et 2h au téléphone avec ma copine d’enfance (bon, ce n’est qu’une fois tous les deux mois), qui passe sont temps à se raconter… comme je participe à la conversation et lui pose des questions, elle a sûrement l’impression que je communique mais… à aucun moment elle me demande comment je vais. C’est chaud non? J’en ai une ou deux comme ça, faut peut-être que je me pose les bonnes questions…
    et toi comment tu vas? 😉

    Gros bisous
    flo

    1. Merci beaucoup pour ton message Flo’. C’est important qu’il y ait de l’échange et je crois que tu devrais dire à ta copine que parfois tu souhaiterais qu’elle s’intéresse un peu plus à toi. Ca m’a fait souvent arriver avec des amis et je leur ai demandé de changer ce comportement car j’avais l’impression de ne pas vraiment compter… un « comment tu vas ? » peut tout changer.
      Je vais bien merci et toi ? 😀

      A très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *