l’Amour (et ses peurs)

Bonjour toi,

J’espère que tu vas bien et que cet espace te plait.
Cela va bientôt faire un mois que toi et moi, on se côtoie alors il est important pour moi que tu te sentes bien ici. Aujourd’hui, j’ai envie d’aborder avec toi le sentiment le plus puissant qui puisse exister mais aussi le plus destructeur : l’Amour. Je préfère t’en parler au sens large car tu te construiras toi-même ta propre opinion au fil du temps et de tes expériences.

Par définition l’Amour c’est :

« Attirance, affective ou physique, qu’en raison d’une certaine affinité, un être éprouve pour un autre être, auquel il est uni ou qu’il cherche à s’unir par un lien généralement étroit. ».

Alors bien sur, il existe plusieurs formes d’amour, l’amour pour ta famille, l’amour pour tes amis, l’amour pour tes animaux etc. Mais je veux te parler de ce lien si fort, cette affection que tu ressens, ces émotions qui te traversent, cet attachement qui se construit, cet instinct qui te conduit. Tu l’as compris, l’Amour peut-être beau comme effrayant. Et je trouve qu’on ne parle pas assez de cette crainte que l’on peut ressentir face à cette sensation.

Aujourd’hui, je te parle de l’Amour comme sentiment amoureux, et de cette panique qu’il est possible de ressentir devant cette passion.
Petit, c’était si simple et si mignon, on glissait des mots dans les casiers ou l’on faisait passer les mots par nos camarades avec écrit sur un bout de buvard ou de feuille quadrillé : « Tu veux être mon amoureux(se) ? », on était insouciant de ce que révélait réellement cette formule si complexe en grandissant.

La peur de l’Amour

 

La peur d’être abandonné

Si en amour, tu es cette personne qui donne tout, qui est entière et vraie, l’Amour peut t’effrayer. La peur de tout donner pour une personne qui te brisera le coeur peut-être quelques mois/années plus tard est présente. Si une personne te plait, il ne faut pas que cette peur prenne le dessus et te freine dans la relation, au contraire le mieux est d’en parler directement car la clé dans tout couple et dans toute situation est sans doute la communication.

Ne fais pas demi tour, au contraire, apprends à connaitre la personne, sois prudente et fais confiance à la personne petit à petit. Je pense que cette peur est courante dans les relations naissantes. On se pose dix mille questions : tient-il autant à moi que je ne tiens à lui ? Est-il réellement sincère ? Tu as certainement envie de contrôler ta relation pour que la personne agisse à ta manière et te rassure, comme si tu avais le contrôle sur tout. Cette peur, tu peux la relever. Tu as juste besoin que ton/ta partenaire te rassure et que ce sentiment d’insécurité te quitte. Il faut communiquer entre vous, poser les questions franchement. Les réponses peuvent évidemment te décevoir sur le moment. Mais c’est ce qui construit une relation.

Il faut bien dissocier chaque relation. La crainte d’être abandonné peut-être présente car tu l’as déjà vécu. Ce n’est pas parce qu’une personne l’a fait une fois, qu’une autre recommencera. Au contraire, chaque humain est différent et agit de manières différentes. C’est ce qui fait la beauté de la relation. Alors n’aie plus peur et laisse ton coeur te guider.

La peur de ne pas être à la hauteur

N’imagine pas ta vie en fonction de ton partenaire et ne délaisse jamais tes projets pour une relation. Il est important que tu restes toi même et indépendant(e). Indépendant(e) ne veut pas dire seul(e) et être en couple ne signifie pas tout faire à deux. Au contraire, il faut s’accorder des moments en dehors de ton couple pour ensuite apprécier ta relation. Il faut également que chaque partenaire ait de la tolérance l’un envers l’autre. Tu ne dois pas être un idéal préconçu de ton partenaire ou une simple case à cocher de la liste de « son idéal ». Non !

Ne fais pas non plus les choses en pensant que l’autre personne va les faire en retour. Là aussi c’est voué d’avance. Il faut plutôt que dans ton couple vous appreniez l’un de l’autre, que tu acceptes ses qualités et ses défauts et que tu n’essayes pas de le changer. Car, il faut bien avoir en tête que tu ne peux pas changer une personne, tu n’y arriveras pas, c’est chose impossible. Peut-être la personne fera des efforts pour te faire plaisir, mais son naturel reviendra rapidement, une personne est ce qu’elle est, la changer est inconcevable. Bien sur, je ne te dis pas de ne jamais faire de concession, tout dépend du domaine et de l’intensité de cette concession mais je te prédis comme conseil de ne jamais vouloir changer pour une personne.

Ne manque pas de confiance en toi en pensant que si tu agis d’une façon qu’il n’approuve pas, il va te quitter. Non, et s’il le fait c’est que cette relation n’était pas saine. Tu apprends de l’autre, tu le découvres, le soutiens même si vous êtes différents et tu grandis avec. Le couple est avant tout une relation faite de bonheur et non une angoisse permanente que tu dois ressentir.

La peur de l’engagement

De nos jours, l’amour se consume. Avec les applications de rencontre, les réseaux sociaux etc, l’amour s’est démocratisé. Lorsqu’une personne présente le moindre défaut, on préfère quitter et oublier cette personne, se disant que de toute façon on n’aura pas de mal à en trouver une autre. On ne sait plus réellement ce qu’est l’amour. Bien sur, je ne généralise pas ce comportement, mais c’est ce qui se présente de plus en plus chez les ados désormais. Olala, en écrivant cette phrase « les ados désormais », je n’ai pas eu l’impression de devenir adulte mais plutôt une vieille aigrie. Tu as peur que cette personne prenne tout ton contrôle et que tu te retrouves limité(e), enfermé(e).

La peur de l’engagement se traduit souvent par une autre peur, celle de l’enfermement. Comme si « être officiellement en couple » était la définition d’être enfermé dans cette relation. Il n’y aurait donc plus aucune issue. Il est évident que non, tu as « cette liberté » en t’engageant, de quitter la personne si cette relation ne fonctionne pas comme tu l’avais espéré. (attention, ne commence pas non plus à te dire qu’au moindre défaut que tu découvres de la personne, tu dois la quitter, NON NON et NON).
Cette notion d’engagement est également reliée à la peur d’être abandonné. (point abordé précédemment dans l’article)

La peur d’être déçu 

Ah l’amour, au début, tout est beau. Tu montres que les bons côtés de ta personnalité et tu ne vois que les qualités en l’autre. Puis, arrivent les premières interrogations, les premières disputes et tu découvres surtout toutes les facettes de l’autre. Et là tu te dis qu’il y a un risque d’être déçu en découvrant au-delà de son apparence et en dévoilant son vrai tempérament.
S’investir dans une relation, donner de sa personne amène ce risque de déception. Mais en même temps, si on ne laisse pas une chance à son partenaire de s’exprimer. On ne peut jamais savoir si la relation valait le coup d’être vécue ? La vie est faite de risques et ce risque peut-être magique et éclatant.

L’amour et la pression sociale

L’amour à travers le regard des autres est chose non aisée à vivre. Dans une relation, tout le monde croit bon de juger et veut toujours ajouter son petit grain de sel. On peut vivre des commérages comme

  • « je n’aurais pas choisi une personne comme ça pour toi »,
  • « cette personne n’est pas faite pour toi »,
  • « tu vaux mieux que ça »

Or, toi seul sait ce qui est bon pour toi, et si cette personne te correspond. C’est toi qui vis la relation pas ton entourage. Bien sur, tout conseil est bon à prendre mais ne te focalise jamais sur ce que disent les gens. Ils ne sont pas à ta place.

Tu as les jaloux, les ragots mais aussi la pression de la société (des fois on se demande à quel moment on pourrait nous laisser vivre !). Par exemple, la société reste ancrée dans « une fille doit aimer un garçon » et vice-versa. On te lancera toujours naturellement si tu es une fille « tu as un mec ? » et non « tu as un mec OU une meuf ? ». Il y a également la pression de ton entourage qui peut paraitre maladroit : « alors tu nous présentes quand ton amoureux/se ? », la réponse est « quand j’en aurais envie » « quand ce sera le bon moment » « quand j’aurais trouvé cette bonne personne quelle que soit le temps que ça prendra. »

La pression de la société

Sans oublier, la pression de la société qui te dis d’être en couple, et de penser sérieusement au mariage lorsque tu approches la trentaine. Ben oui que diable ne vas-tu pas avoir trente ans et être célibataire, ce serait totalement  excessif de ta part ! MERCI la société. L’amour se trouve à une date précise apparemment. Si tu ne rentres pas dans les cases, attention à toi, tu es vu du mauvais oeil !

Sérieusement, la société devrait nous inculquer d’autres valeurs comme il faut d’abord s’aimer soi, être en accord avec soi pour aimer l’autre.
Et cet amour de soi peut prendre du temps. Mais prends tout le temps qu’il te faudra pour te mettre en couple, au moment que TU souhaites toi avec la personne que TU auras choisi.
Aussi, les sentiments et surtout les sentiments amoureux restent les plus difficiles à avouer. Ils sont certes les plus beaux, mais on se livre soi, complètement à nu à une personne. La peur que cela ne soit pas réciproque est réelle. Cela reste là aussi, une peur totalement normale et surtout humaine.

S’aimer soi pour aimer l’autre

En amour, il faut faire confiance à l’autre mais surtout avoir un minimum confiance en soi car cela reste un risque. Et surtout un saut dans le vide. Alors si tu es prête à aimer, arme toi de ton plus beau parachute et profite de ce bonheur…à ton rythme à toi, à vous et surtout pas à celui-ci de la société. Et si on ose encore te poser la question : « est-ce que tu cherches l’amour ? » réponds lui qu’il ne se cherche pas. Il se trouve avec instinct, magie et de manière démesurée.
L’amour est étonnant, imprévisible et déroutant, c’est ce qui définit bien son sentiment puissant et brillant.

Et si un mec ou une nana te fait du mal, appelle moi j’irais lui casser la gueule.
(ahah je déconne, je ne sais pas me battre) Mais tes vrais amis seront là pour t’épauler et ton prince ou ta princesse t’attendra au bon moment.

J’espère que cet article t’aura plu et aura peut-être fait écho en toi. Dans tous les cas, je ne pouvais être plus sincère. Et n’oublie pas, il est normal d’avoir peur.
Comme je te l’ai déjà dis, tu préfères vivre tes peurs ou vivre ta vie ? Je t’invite également à lire l’article sur « Sortir de sa zone de confort » car après tout l’amour c’est un peu ça aussi !

Si tu es actuellement amoureux/se, je te souhaite tout le bonheur du monde. Célibataire ? je te souhaite également tout le bonheur du monde 😉 . Si tu veux en parler, les commentaires et le compte Instagram sont faits pour ça, alors je t’attends !

Au fait, elle était quand même cool la période du « tu veux être mon amoureux/se ? » par mot/camarade interposé non ? En attendant, prends soin de toi.

 

A très vite !

8 commentaires Ajoutez les votres
  1. Tu as tout à fait raison! Ne changer changer ses rêves ou du moins ses plans de vie les plus importants pour quelqu’un ! Et pareil chacun sa relation, qu’importe l’avis des gens de l’extérieur! Très bon post ma belle! des bisous!

  2. C’est une belle réflexion et surtout une réflexion très juste ! Il est clair que les codes de notre société, il faut agir d’une certaine manière et le fait que nous sommes dans une société où tout doit aller vite, fait que ce sentiment d’amour est souvent malmené. Il faudrait lui donner le temps de grandir, de s’épanouir pour arriver à profiter pleinement de cet amour. C’est souvent le fait de lui accorder du temps qui le rend plus fort et plus durable aussi.
    Passe une belle soirée

  3. Ton article est tellement intéressant et criant de vérité !
    J’ai ressenti un peu tout ça mais le conseil que tu donnes s’aimer pour aimer l’autre est primordiale. Tant de gens ne s’aiment pas eux-même n’ont pas confiance en eux (même si c’est dur évidemment) et cela peut avoir tant d’impact sur une relation amoureuse !

    Gros bisous <3

    1. Merci beaucoup pour ton message et tes compliments, cela me fait extrêmement plaisir !
      Tu as totalement raison quand tu abordes les impacts du manque de confiance sur une relation…

      A très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *