Ma rencontre avec Pôle emploi !

Bonjour toi,

J’espère que tu vas bien. Aujourd’hui, j’ai envie de  te raconter ma rencontre avec Pôle emploi et plus précisément de mon premier rendez-vous pôle emploi. Alors oui, on dirait que je rencontre une personne mais si je devais définir pôle emploi, il serait certainement mon pire ennemi.

Je vais t’expliquer pourquoi je le qualifie de cette façon mais il faut un petit retour en arrière pour comprendre le tout.

La vision du travail

Je te le racontais dans mon article sur le burn-out de l’auto-entrepreneur mais pour moi, travailler est une chose primordiale. Petite, j’ai été éduquée avec le fait  qu’il fallait vivre pour travailler et non travailler pour vivre. Le travail est au centre de ta vie et il faut tout faire pour aimer ce que l’on fait et surtout avoir un salaire à chaque fin de mois. On m’a toujours inculqué qu’il fallait que je fasse de longues études pour être sure de trouver un emploi et surtout un CDI pour la sécurité de l’emploi. Tu l’as compris, pour certains membres de ma famille : le travail = la vie, la vraie.

Mon parcours

Si tu me suis depuis quelque temps, tu dois savoir que j’ai arrêté mon entreprise fin 2018 et que depuis je suis à la recherche d’un emploi. Mon bac +5, mes différentes expériences et mon bagage d’auto-entrepreneur, on tape chaque matin à la porte d’entreprises ou devrais-je plutôt t’exposer clairement les chiffres : en un mois et demi de recherche, je suis à plus de 200 candidatures et j’ai toujours eu zéro entretien. Mon mood actuel ? Défaitiste, triste et surtout beaucoup d’incompréhension.

J’ai toujours trouvé rapidement mes stages lors de mon master et mon point fort reste l’oral. Je sais qu’une fois que j’ai un entretien, j’arrive à bien me débrouiller. Lorsque j’ai créé mon entreprise, dès le premier mois j’ai réussi à en vivre, alors repartir maintenant du néant ce n’est pas vraiment facile côté moral.

L’impression d’avoir raté ma vie

De plus, pôle emploi a toujours été vu du côté péjoratif par mon entourage, ce qui donc a été ancré dans ma tête comme pôle emploi = j’ai raté ma vie. Pourtant, je ne devrais pas avoir honte de m’y rendre puisque j’ai épluché toutes les solutions de manière autonome pour signer un contrat.

Puis, j’ai eu  la pression «  si tu veux vraiment un métier, tu vas à pôle emploi », « tu restes devant ton ordi au lieu d’aller à pôle emploi » « t’es fainéante, va à pôle emploi ». Comme si, pôle emploi allait être MA solution miracle. Des membres de ma famille ne comprennent pas que tout le temps que je passe devant mon ordinateur est pour postuler à toutes les offres d’emploi sur le marché. Mais ça, c’est un autre problème sur lequel on s’attardera une autre fois.

Alors j’ai pris mon courage et je me suis inscrite sur la plateforme. On m’a proposé de rencontrer mon conseiller vingt jours plus tard. C’est comme ça que je me suis retrouvée à faire connaissance avec pôle emploi.

Mon premier rendez-vous pôle emploi

Tout le long de la route pour me rendre à mon premier rendez-vous pôle emploi, j’ai pensé à la petite fille que j’étais. Je me disais que si elle me voyait à 28 ans avec dans mon sac un dossier avec mes diplômes et mes expériences, elle serait déçue de moi (en même temps, petite j’avais envie d’une robe de mariée princesse, maintenant j’ai un autre avis sur le mariage).  La vie nous apprend à changer d’avis et à nous mettre des obstacles.

Il faut savoir que tu ne connaitras pas le nom de la personne qui va te recevoir chez pôle emploi. Arrivée là bas avec dix minutes d’avance, on me demandait de patienter sur les canapés en cuir avant qu’un conseiller ne vienne me chercher pour mon premier rendez-vous pôle emploi.

Entre temps, une dame me demande si j’ai moins de 26 ans pour me proposer un service civique. Une nouvelle fois, je me prends mon âge en pleine face. J’observais tout le monde autour de moi, les gens assis, les personnes dans les bureaux, les conseillers qui criaient des noms et les écrans qui diffusaient des messages prônant pôle emploi comme LA solution à ta recherche d’emploi.

Le déroulement du premier rendez-vous pôle emploi

Une dame me fait entrer dans son bureau et m’explique que le premier rendez-vous pôle emploi dure quarante minutes. On abordera plusieurs points :
– mon profil pôle emploi
– mes compétences
– mon projet
– ma recherche
– la suite

Elle me dit qu’elle va m’expliquer comment remplir mon profil puis se rend compte en se connectant sur mon espace que je l’avais déjà fait.
Elle me demanda mon projet, mon parcours et me demande si je postule. J’aurais du vraiment te filmer sa réaction lorsque j’ai abordé mon nombre de candidatures. Elle a donc voulu vérifier mon CV. Elle n’avait rien à redire. Ma conseillère m’a donc présenté son outil que pôle emploi développe pour trouver les entreprises susceptibles d’embaucher dans mon domaine dans les six prochains mois. Aucune entreprise ne ressort. Elle décide donc d’élargir à 50KM la recherche, donnant toujours aucun résultat.

Les points à aborder

Ne sachant pas quoi me proposer, elle me montre les annonces une par une présente sur le marché. A chacune d’elle, je lui confirmais que j’avais déjà postulé.

Perdant un peu ma patience, je lui demandais selon elle, ce que je devais faire. Sa réponse fut « vous avez un bon CV, une belle lettre de motivation, vous êtes à l’aise à l’oral, vous avez juste trop de concurrence dans votre domaine ». Je lui expliquais juste avant, qu’à une heure du matin, j’avais trouvé une annonce postée il y a 12 minutes avec déjà 31 candidatures.

On continuait en abordant  plusieurs autres points :

  • la rémunération. Etant auto-entrepreneur en sortant de mes études, je n’ai pas cotisé de chômage. Elle coche donc que je n’ai pas de problème financier. Je lui demande pourquoi selon elle, avoir un salaire de zéro euro par mois, n’était pas un problème ?! Qui vit avec zéro euro par mois et s’en sort ? Je veux bien qu’elle me donne son salaire ! Sa réponse approximative fut « vous allez vite trouver un emploi et avoir un salaire ».
  •  les problèmes de santé / handicap.
  • le dernier point je ne m’en souviens plus.

Le bilan du premier rendez-vous pôle emploi ?

En conclusion de ce premier rendez-vous pôle emploi, je dois continuer de chercher et ne pas baisser les bras. Je vais finir par trouver. Elle m’a dit de toujours refuser si on me propose le SMIC et de ne pas enlever mon master de mon CV pour trouver un job à plus petite échelle. Je lui ai expliqué que j’étais arrivée au stade de saturation et que je prenais tout ce que je pouvais comme job.

Mon dossier est transféré au pôle emploi réservé aux cadres. Je lui demande quand je les rencontrerais ? « Jamais, vous pouvez demander un rendez-vous en Visio mais c’est tout ».

J’insiste de plus en plus pour qu’elle me propose une solution concrète. Elle me rétorqua que je n’ai besoin d’aucune formation, d’aucun atelier mais qu’elle pouvait me programmer un rendez-vous dans une structure pour « apprendre la méthodologie pour postuler ». Je lui demande si cela me sera réellement bénéfique dans ma recherche d’emplois ? « Non, mais sur les quatre mois, vous devez vous rendre obligatoirement au premier et au dernier rendez-vous, le reste est facultatif ».

Il est 12h15, sa collègue l’avait déjà appelé à midi pour aller déjeuner mais « je peux pas, je finis vite mon dernier rendez-vous ». Et « vite » a été le cas car elle m’a rapidement expatriée du bureau.

Mes impressions en sortant de ce rendez-vous

Elle m’a proposé un rendez-vous inutile dans une autre structure afin de se sentir elle, utile. 
Ne touchant aucune allocation chômage, que je sois inscrite ou non à pôle emploi ne les préoccupera pas. Je ne leur coute rien. Leurs offres d’emploi sont déjà disponibles sur d’autres sites d’offres d’emploi donc j’ai réellement eu l’impression d’avoir brassé de l’air.

Mon entourage qui m’avait saturé avec « Tu veux un travail ? Va à pôle emploi » ! M’a rétorqué après mon bilan de ce premier rendez-vous pôle emploi « tu vois, ça ne t’as pas tué de t’y rendre ».  Peut-être mais je ne vois toujours pas l’utilité de ce rendez-vous. Je ne veux pas être mauvaise langue si vite. Je patiente encore afin de voir si je vais trouver grâce à eux ou avec toutes mes recherches personnelles.

Pour avoir échangé avec beaucoup d’entre vous sur Instagram la semaine passée, plusieurs m’ont dit que pôle emploi ne leur était pas bénéfique et qu’ils ont trouvé eux-même leur emploi. Je suis d’accord avec eux car pour moi, pôle emploi ne semble pas être une sortie positive à cette période sans travail.

J’ai également une grande personne pour l’abonné qui m’a souhaité la bienvenue dans l’âge adulte. ahah ça m’a fait rire !

Si tu es dans le même cas que moi et que tu dois te rendre à ton premier rendez-vous pôle emploi, je te souhaite tout mon courage. J’espère que cet article a pu t’être utile. Je te tiens au courant quant à l’avancée de ma recherche d’emploi. Tu peux me suivre sur l’Instagram du blog où je poste tous les jours ! Un concours est également en ligne dessus.

A très vite !

6 commentaires Ajoutez les votres
  1. Si pole emploi servait à quelque chose ça se saurait… j’ai plusieurs anecdotes dans mon sac qui étayent mon propos, je parle en connaissances de cause! J’avais d’ailleurs fait un petit article « lettre à Pôle » 😀
    Bref, j’espère que tu vas vite remonter la pente, parce que tu le mérites.
    Gros bisous
    Flo

    1. Je suis allée relire ton article ! Remplie d’humour mais retraçant une triste vérité 🙁
      Merci pour tes mots, c’est encourageant !

      A très vite !

  2. Courage ma belle, même si je ne l’ai pas vécu je sais à quel point c’est difficile à traverser comme période car mon chéri a été au chômage pendant presque 3 mois et ce n’était pas rose tous les jours. bien sûr que tu vas trouver, tu es une fille super chouette et je n’en doute pas, très intelligente. Bon courage ma douce, des bisous!

    1. Je te remercie Sarah, ton message réchauffe le coeur <3
      J'espère que pour ton chéri, dans son boulot, cela se passe mieux...

      A très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *