Les 7 anecdotes de la marque devenir adulte !

Bonjour toi,

J’espère que tu vas bien.
Je suis ravie de te retrouver pour commencer ce mois de décembre comme il se doit.
Aujourd’hui, j’avais envie de te raconter les anecdotes autour de la marque devenir adulte. Cela concerne autant des petites histoires qui se sont déroulées sur Instagram, le blog ou encore la boutique en ligne, c’est un tout.

L’anonymat

Lorsque j’ai commencé ce blog ou même l’instagram, je ne montrais pas mon visage et je ne dévoilais pas mon identité. Si j’ai bonne mémoire, c’est au bout de six mois que j’ai montré mon petit minois en story. Et cet anonymat m’a valu deux petites anecdotes marrantes :

  • Un jour, je retrouve une ancienne collègue le temps d’un goûter car tu le sais « le goûter c’est sacré ! ». Lors de cette pause, elle me dit « Soraya, j’ai trop pensé à toi ! J’ai trouvé un blog que tu adorerais, il te correspond tellement ! » Et tu l’as deviné… elle me montre ce blog. Toute rouge, je lui ai avoué que c’était le mien, nous avons eu un fou rire par la suite.
  • Une anecdote similaire sur l’Instagram, des proches suivaient le compte sans savoir qu’il m’appartenait. Le jour où j’ai dévoilé mon visage en story, ils ont eu une jolie surprise.

Le plagiat

Ce point, je pourrais t’écrire de longues lignes tellement j’ai eu affaire au plagiat. Il est plus facile de copier plutôt que de faire preuve d’originalité. Mais n’oublie  jamais : ça ne t’apportera jamais rien… J’ai eu le droit à une multitude de messages me demandant pourquoi j’étais passée de « devenir adulte » à « becoming adulte » pour me rendre compte tout simplement que le nom anglais était une copie de mon compte…

Lorsque j’ai voulu ouvrir le dialogue avec ce compte, la personne qui se cache derrière m’a répondu : « de toute façon, j’ai eu l’idée six mois avant toi mais je la mets en ligne seulement maintenant, c’est toi qui m’as copié » ou encore « J’utilise un logiciel pour obtenir tes followers comme nos comptes sont similaires »… sans gêne.

J’ai également le compte, qui prenait en capture toutes mes citations et couper la photo afin que le nom du compte n’apparaisse pas. Lorsque je lui ai fait la remarque, je n’ai eu aucune réponse mais un blocage de cette personne.

Les retrouvailles

Cette anecdote, j’ai encore du mal à y croire tellement elle me parait dingue.
Lorsque j’étais au collège, j’étais souvent avec une copine et on se parlait toujours sur MSN (la belle époque !), nos chemins se sont par la suite, séparés. Puis, lors du confinement au mois de mars, j’ai cherché partout cette copine sur les réseaux sociaux en vain… J’avais pour souvenir qu’elle n’appréciait déjà pas Facebook à l’époque.

Au mois de septembre, soit six mois plus tard après mes recherches, une personne répond à une de mes story de l’instagram devenir adulte. Puis après quelques échanges, elle me révèle son identité en me disant « je ne sais pas si tu te souviens de moi, on était au collège ensemble ». J’étais tout simplement stupéfaite, j’avais retrouvé cette copine du collège ! Elle m’a confié être tombée sur mon compte par hasard.

L’influence

Si tu me suis sur instagram, tu as peut-être déjà pris connaissance de cette anecdote. Il y a un mois environ, une influenceuse avec 2,5 millions d’abonnés à partager mon compte et surtout la boutique en ligne Devenir Adulte. Alors même si au départ, j’étais la plus heureuse, c’était surtout inattendu et ma boutique en ligne n’était pas prête à recevoir autant de connexions. 

Mon site a donc crashé dès les première heures où sa story était présente et cela m’a valu de contacter le weekend mon webmaster en urgence afin de rétablir mon site. Il a réussi à le remettre en ligne à la fin de la mise en ligne de la story de l’influenceuse. Son partage m’a au final coûté une somme élevée auprès de mon webmaster.

Les partenariats

Je reçois quelques propositions de partenariat et comme j’ai toujours été honnête avec toi, j’en ai accepté qu’un seul jusqu’à maintenant. Mais là, non seulement, j’ai reçu la demande la plus impersonnelle qui soit mais en plus avec mon refus, j’ai obtenu une jolie réponse et surtout un blocage :

 

demande partenariat réponse partenariatUn conseil, évitez de contacter des personnes pour des partenariats en MP, sans les suivre et de façon impersonnelle, vous essuierez beaucoup de refus 😉

La marque devenir adulte

Lorsque j’ai lancé la boutique en ligne Devenir Adulte et de ce fait créer la marque devenir adulte, j’étais la plus heureuse. Mais je dois t’avouer que je ne m’attendais pas à recevoir certains jugements. D’ailleurs, ça m’a rappelé l’époque des blogs au tout début, la seule question qui revenait était « t’as combien de visites ? Tu gagnes combien avec les partenariats ? ».

Alors là lorsque l’on me demande mon nombre de commandes, cela ne me dérange pas. Au contraire, il est normal de faire preuve de curiosité et je réponds toujours. En revanche, j’apprécie moins les « t’as eu que ça comme ventes ? », « ah seulement ! Je m’attendais à tellement plus ! ». Alors certes, je n’empêche personne de le penser. Mais lorsque tu travailles pendant plus d’un an sur un projet où tu mets tout ton coeur et on se permet ce genre de réflexions, ça en devient presque blessant.

Voici mes anecdotes sur la marque devenir adulte, j’ai commencé avec ce blog puis l’ouverture de l’instagram pour ensuite avoir réussi à réaliser ce projet fou de la boutique en ligne. Quelle sera la suite ? 🙂 Personnellement, j’ai déjà ma petite idée et j’ai hâte.

N’hésite pas à me suivre sur l’Instagram devenir adulte où je fais un karaoké de l’avent en ce moment même et tu peux également jeter un oeil sur la boutique en ligne, ça me ferait plaisir.

A très vite !

2 commentaires Ajoutez les votres
  1. je me souviens de l’anecdote du plagiat!! et l’autre avec sa demande de partenariat qui dit qu’elle est contente de ne pas le faire…alors que c’est elle qui a demandée, jalousie et bêtise quand tu nous tiens…

    Hâte de voir la suite!
    bises
    flo

  2. Tes anecdotes m’ont beaucoup amusées ahah ! Pour ce qui est du nombre de commandes, je trouve ça fou… Les gens ont toujours besoin de se comparer et critiquer. Franchement, bravo de t’être lancée ! Je te souhaite beaucoup de succès pour la suite.

    Des bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *