Quel est le meilleur conseil que tu aies reçu ?

Bonjour toi,

J’espère que tu vas bien.
Aujourd’hui, on aborde un sujet plus personnel mais qui fera écho en toi, du moins je l’espère.
Du haut de mes vingt sept ans, je me suis souvent fait des rétrospectives sur ma vie, mes choix, ma voie. Je m’interroge souvent pour savoir si j’ai pris la bonne décision et si je me rends sur le bon chemin. En réalité, est-ce que j’ai la bonne réponse si j’emprunte le chemin adéquat ? Je ne sais pas. Des échecs ? On en connait tous ! Se relever ? On se doit de le faire !  En tirer des conclusions ? C’est capital pour avancer. Même si je pense ne rien t’apprendre, il est toujours bon de s’en souvenir : il faut savoir apprécier ses échecs car sans eux la victoire ne serait pas aussi belle.

En pensant à tout ça, je me suis demandée quel était le meilleur conseil que l’on ait pu me donner, celui qui me fait avancer, celui qui m’a marqué. Et d’ailleurs, j’aimerais par la même occasion que tu répondes à cette question.

Quel est le meilleur conseil que l’on ait pu te donner ?

Mes parents, ma famille, mon entourage, mes amis mais aussi mes professeurs et toutes les personnes que j’ai pu rencontrer dans ma vie, de passage ou plus ancrée dans celle-ci nous donnent des conseils ou continuent de nous en donner pour que l’on vive plus sereinement et que l’on soit plus épanouie.

Mon meilleur conseil mais aussi le plus beau

Mon plus beau conseil m’a été donné par mon professeur de théâtre. Pour situer le contexte, c’était en septembre 2013, lorsque j’intègre une école de théâtre car je voulais avoir davantage confiance en moi et apprendre à jouer, ressentir toutes les émotions sur scène.

Il faut savoir qu’à ce moment là, j’étais plus naïve, et je manquais cruellement de confiance en moi : je n’aimais pas mon corps, je ne savais pas réellement ce que je voulais faire et je me dénigrais sans cesse. Un jour, j’en ai eu marre et je me suis dis que le théâtre pouvait m’apporter cette aide et surtout ce que je manquais le plus : la confiance. Je me souviens parfaitement de l’audition que j’ai du passer.

Pétrifiée, je suis arrivée devant l’école ne sachant pas ouvrir la porte. Le directeur est venu m’accueillir, j’ai avancé jusqu’à la scène et il m’a dit « normalement là avec une simple démarche et ton entrée, je sais si je dois t’accepter ou non dans l’école », j’ai ri en lui disant « j’irais à la salle de sport pour apprendre à ouvrir votre porte d’entrée ».

L’honnêteté

Ensuite, je devais présenter un texte que j’avais préparé. On était plusieurs dans la salle, et j’ai voulu commencer. Ils m’ont tous dit que c’était courageux, mais c’était un peu une question d’égoïsme car si je me rendais compte des niveaux plus élevés, j’allais me liquéfier sur place. Lorsque l’on m’a demandé d’expliquer le choix de mon texte, j’ai été honnête : c’est un texte marrant, une situation qui me correspond bien, issue du roman de mon auteur préféré. Pourquoi ne pas avoir choisi une pièce de théâtre ? « J’aurais pu choisir Molière ou tout autre auteur, mais je ne sais pas les jouer, je veux apprendre justement ».
Leur réponse ? « Tu es une personne touchante et honnête, on apprécie, tu intègres l’école ».

Je crois que l’honnêteté m’a déjà joué des tours mais cette fois-ci elle m’a bien servi. J’ai surtout été moi-même, je n’ai pas cherché à leur faire plaisir mais juste à être moi. Je leur ai bien expliqué mes attentes « Ne faites pas de moi une comédienne, donnez-moi juste la confiance qu’il me manque » (au final avec le recul ils ont un peu réussi à faire les deux ahah).

Lorsque l’on est timide, c’est une épreuve de se rendre à des cours de trois heures entourée de dix inconnues avec comme premier exercice « l’improvisation : asseyez vous au milieu de la scène et racontez nous une histoire ». Je me challengeais à chaque fois, je sortais de ma zone de confort, je me dépassais. Je faisais des choses que je pensais être incapable de faire.

Une belle personne

Puis un jour, mon prof de théâtre alors que j’essayais de jouer une scène m’a dit « c’est bien mais il manque quelque chose ». Je travaillais mes cours donc s’il fallait que je redouble d’efforts je l’aurais fait. Mais le problème était autre part et il m’a dit les mots qui résonneront toujours en moi : « Tu es une fille bien, arrête d’en douter. Tu ne vaux pas moins qu’une autre personne. Aie conscience de ce que tu es, tu es une belle personne. Prends confiance en toi, mais arrête d’hésiter, tu es une belle personnalité. N’oublie jamais que tu es une fille bien » et il me répétait « Tu es une fille bien ». Et je ne sais pas ce qu’il s’est passé en moi ce soir là, mais je sais qu’en quittant la salle de théâtre, j’étais devenue une autre personne et ce cours a changé ma vie.

Avoir un déclic

Ses mots m’ont touché, ont retenti en moi et ils m’ont permis d’avoir un déclic.
Un déclic que j’attendais depuis longtemps, j’avais le coeur retourné et une envie de conquérir le monde. Je me suis promis de ne plus jamais me laisser marcher dessus, que j’étais moi et tant pis si ça ne plaisait pas. J’ai eu peu à peu confiance en moi, je m’acceptais telle que j’étais. Je me répétais chaque matin « Je suis une fille bien et j’emmerde le monde ! ».

La confiance en soi est longue à acquérir, on se dévalorise, se compare aux autres. La société nous renvoie également des clichés. Mais crois-moi, chaque personne est forte et mérite de s’aimer car oui tu dois t’aimer ! N’aie pas peur d’être égocentrique, narcissique et au contraire sois un peu égoïste. Apprends toi à t’aimer à ta juste valeur et à te battre pour les choses que tu souhaites. Toi seul sais, que tu en es capable ! Sors de ta zone de confort, elle t’apportera des choses miraculeuse et tu verras que tu pourras aller bien plus loin que tu ne le penses.

L’importance des conseils

Cela peut paraitre une anecdote anodine pour toi, mais ce cours de théâtre m’a littéralement changé. Il m’a fait prendre conscience que je devais assumer qui j’étais. Ce n’est pas parce que je n’ai pas le même point de vue qu’une majorité, qu’au contraire je ne devais pas m’aimer et me faire confiance.

Mon prof de théâtre ne saura certainement jamais l’impact que ses mots ont eu sur moi. Je ne pourrais pas l’expliquer mais j’ai eu l’impression de vivre une délivrance. Comme si je m’étais enfermée et qu’on venait tout simplement de me libérer. J’ai eu conscience de qui j’étais.

Des conseils j’en ai eu beaucoup mais celui-ci restera l’un des plus marquants de ma vie de jeune adulte. Il a eu une influence positive sur ma personne. J’ai appris à être indulgente avec moi-même et à avoir de l’affection pour « cette personne bien que je suis ».

Partage-moi en commentaires le meilleur conseil que tu aies pu recevoir, je prendrais plaisir à échanger avec toi. Et n’oublie pas que toi aussi qui me lis « tu es une personne bien » ;).

 

A très vite !

6 commentaires Ajoutez les votres
  1. Merci de partager cette histoire inspirante avec nous ! Pour ma part le conseil qui me vient, c’est celui d’une illustratrice : je l’avais contacté pour avoir des conseils avant de me lancer, et au lieu de conseils « pratiques » elle m’a dit (en gros) : « Tu ne pourras jamais plaire à tout le monde, alors ne te contorsionne pas et fais ce qui te plaît à toi ». En l’occurrence elle parlait de faire ce qui me plaît graphiquement, que mon style ne plaira jamais à tout le monde, mais pour moi c’est un conseil qui va bien au-delà. Ça m’a marqué, et ça m’accompagne toujours sur mon cheminement !

    1. C’est une belle histoire que tu viens de nous livrer. Elle a totalement raison, et je suis ravie si d’autant plus elle ait pu t’aider à te lancer.

      Merci beaucoup pour ton message 🙂

      A très vite !

  2. Coucou ma douce! Très beau post, tu as eu raison de partager ton histoire et je suis ravie pour toi que tu aies intégré l’école ! Je vais repenser à l’histoire de la démarche et de la porte pour mes futurs entretiens 😉 des bisous!

    1. Merci pour ton message !
      Je te souhaite bon courage pour tes entretiens et n’oublie pas de muscler tes bras pour les portes ahah

      A très vite !

  3. Hello ma belle,

    J’ai adoré ton article qui est très vrais. Pour ma part je pense qu’il y a plusieurs choses mais une fois il y a deux ans une personne m’a dit : tu sais les personnes entrent et sortent de ta vie c’est normal, elles ne peuvent pas rester éternellement et depuis j’ai vraiment lâché prise sur cette relation et ça m’ a fait un grand bien.

    Sinon, on m’a dit un jour même plusieurs personnes m’ont dit « Tu es courageuse » pour plusieurs raisons et moi je me disais mais non, c’est normal d’être comme ça alors qu’avec du recul et sans me jeter des fleurs c’est vrai que je suis courageuse, alors maintenant quand ça ne va pas je me répète cela !

    En tout cas tu es une personne que j’aime beaucoup reste comme tu es ma queen <3

  4. Merci pour ton retour !

    Je te le confirme : tu es courageuse !
    Pour ce qui est du premier conseil, il s’avère être vrai, je confirme que pour des personnes, elles sont seulement de passage dans notre vie…

    Merci encore pour ton message et tes compliments <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *