Interview de Virginie – entrepeneuriat au féminin – « Il est important de faire des choses qui nous correspondent. »

Bonjour toi,

J’espère que tu vas bien. Aujourd’hui, on découvre une nouvelle personnalité de l’entrepreneuriat au féminin : Virginie. Elle dévoile son parcours et se confie sur l’importance de faire des choses qui nous correspondent.

Prénom : Virginie
Age : 38 ans
Date / Année de création : Créée le 2 mai 2019

L’importance de faire des choses qui nous correspondent – Interview

1// Peux tu te présenter en quelques mots et nous raconter ton entreprise ? 

Mariée depuis (presque) 10 ans, maman d’une crevette de 9 ans et belle-maman d’un ado de 14 ans. J’ai travaillé pendant 12 ans dans le secteur bancaire et en janvier 2018, suite à un arrêt maladie prolongée, j’ai pris la décision de quitter la banque, le salaire sympa, les « charmants » collègues, les nombreux  avantages…

Début du chômage le 9 septembre 2018.
Mon idée : devenir conseillère en image. Pourquoi ? depuis toujours fan de mode et de beauté.
Je suis donc partie à Paris me former avec Cristina Cordula pendant 3 mois. Là-bas, je me suis rendue compte que j’adorais le conseil en image mais surtout je voulais aider les femmes à retrouver confiance en elle.
Le conseil en image c’est bien mais quand on ne va pas bien dans sa tête ça ne sert pas à grand chose.
Du coup à mon retour, inscription à une formation de coach en développement personnel.Et là, ce fut compliqué car c’est le début d’un énorme travail sur moi. Alors au début c’était génial mais quand on travaille sur soi il y a des phases difficiles où on est complètement perdu ! A cela se rajoute la vie de famille, mon mari qui ne comprend pas, mon beau-fils…et des prises consciences écologiques, éthiques j’ai arrêté de manger de la viande… Pour simplifier ça m’a pris un an pour reprendre le dessus.
Et depuis janvier 2020, je me suis remise dans le lancement de ma société avec une date butoir le 9 septembre 2020 (fin du chômage) ce qui met un peu la pression…😅
Donc aujourd’hui mon but est d’accompagner les femmes pour qu’elles se sentent jolies, pour qu’elles aient confiance en elles et pour qu’elles deviennent la femme qu’elles ont toujours voulu être.
Quoi qu’on dise, l’image aujourd’hui est essentielle et je suis persuadée que lorsque notre image est valorisée et qu’elle reflète qui nous sommes, on se sent mieux et tout devient plus facile et surtout possible!
Donc pour simplifier, je fais du conseil en image avec une touche de développement personnel, et surtout et ça j’y tiens avec une approche éthique de la mode.

2// Tu consacres ton temps entièrement à ton entreprise ou tu as un travail à côté ?

60% pour mon entreprise et à coté, on va dire que je suis femme au foyer car mon mari pense que je ne fais rien de mes journées… (un autre sujet)

3// As-tu eu des peurs // appréhensions ?

Oh oui, j’ai peur tout le temps, de ne pas y arriver, d’avoir fait n’importe quoi, de ne plus avoir d’argent, de ne pas être crédible…

Dés fois, cette peur prend le dessus et c’est le retour des crises d’angoisses et des crises d’hyperplasie.

Mais la plupart du temps, je suis tellement convaincue que je peux aider beaucoup de monde que j’avance et je mets de côté  toutes mes peurs.

4// Est-ce que ton entourage t’as soutenu ?

Alors « soutenir » est un grand mot. Personne ne m’a dit « tu es complètement folle ». On m’a dit c’est bien, tu oses ! Mais honnêtement à part ma soeur je n’ai pas eu de soutien « concret ». Mon mari, comme je le disais précédemment me prend désormais pour une femme au foyer, je gère tout à la maison.

Mes parents ne comprennent pas et me demande à chaque fois que je les vois si ça y est je gagne enfin ma vie … Côté copines, je n’en ai quasiment plus de ma vie d’avant, j’ai fait du tri…
En revanche, j’ai rencontré plein de belles personnes qui m’aident à avancer et ça ça fait du bien.

5// As-tu déjà eu envie de tout arrêter ? 

Oui plusieurs fois, quand rien ne se passe comme prévu, quand tous mes efforts ne donnent rien, quand les clients ne viennent pas, quand je compte les jours jusqu’à la fin de l’indemnité chômage…

6// Quelle est ta plus grande fierté ? 

Aujourd’hui, je dirais d’avoir quitté mon job car depuis ma vie a changé ! Mais j’aimerais rapidement pouvoir dire «  Gagner ma vie en faisant ce que j’aime ».

7// Raconte nous ton plus beau souvenir et ton pire souvenir ?

Mon plus beau souvenir :
Présentation devant 70 personnes, le sujet était « comment booster son image ».

J’étais tellement stressée mais en même temps excitée de présenter pour la première fois ce que je faisais devant autant de monde. Ce jour-là je me suis dit, merci la vie de me permettre de faire ça, jamais je n’aurais osé avant ! C’était cool.
Mon pire souvenir :
Pour être sincère, il n’y a pas de pire souvenir, il y a des moments de doute, il y a les peurs mais le positif l’emporte sur tout ça.  Des fois, je me dis que même si ma société ne fonctionne pas, ce que j’ai vécu pendant 2 ans ça vaut de l’or.

8// Des conseils à donner à une personne qui souhaite créer ? 

J’ai oublié de préciser que j’anime un Mastermind d’entrepreneurs depuis quelques mois.

Alors le conseil que je donnerais c’est travailler sur son mindset car la création d’entreprise est un long chemin semé d’embûches. Alors il faut être costaud et croire en son projet. Ensuite, se faire accompagner ou être dans un groupe d’entrepreneurs pour pouvoir prendre du recul et avoir des avis extérieurs.
Il est aussi important de faire des choses qui nous correspondent, qui sont alignées avec nous et de ne pas se forcer.

9// Une anecdote à raconter ? 

Je rebondis sur la question précédente, il est important de ne pas se forcer pour obtenir des clients.

Un jour, j’ai été contacté par le Spa d’une salle de sport qui souhaitait que j’intervienne auprès de leur cliente. Comme ça, ça me paraissait cohérent, salle de sport / Spa / Relooking. Donc j’y vais et tout de suite je ne me sens pas bien mais je ne sais pas pourquoi le mec est plutôt sympa… J’y retourne 15 jours plus tard pour signer le contrat.  Il me dit qu’il n’a pas eu le temps pour le contrat. Mais que par contre ce serait sympa de faire un sauna ? 🤨 Poliment je lui réponds que je n’ai pas de maillot de bain…
Tu imagines la réponse ? J’ai donc pris mes clics et mes clacs et je suis partie. Oui les pervers sont partout. Donc maintenant quand je ne sens pas, je ne me force pas.

10// Tu te vois comment toi et ton entreprise dans 5 ans ? 

Dans 5 ans, je me vois heureuse de faire mon métier, d’aider les femmes à se sentir bien et d’oser vivre leur rêve. J’ai d’ailleurs d’autres projets pour aider les femmes entrepreneurs.

Merci à Virginie pour son parcours et son témoignage. Tu peux suivre son travail sur son site Virginie Renaud. Je te souhaite beaucoup de succès et souhaite que nous puissions tous faire des choses qui nous correspondent. 

On se retrouve demain pour une nouvelle interview. Tu peux retrouver l’interview d’hier sur l’entrepreneuriat au féminin et me suivre sur l’instagram devenir adulte.

A très vite

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. Cette interview m’a beaucoup parlé! Et je compatis pour son mari qui pense qu’elle ne fait rien car j’ai un peu le même soucis avec mon copain alors qu’en réalité ils ne captent pas qu’on fait tout pour être super organisées et les aider au quotidien… mais comme elle dit c’est un autre sujet haha 😉 Je file lire la 3e interview! j’adore ce genre d’articles, trop chouette et super intéressant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *