Réaliser que l’on vieillit : mes 11 moments !

Bonjour toi,

J’espère que tu vas bien.
Souviens-toi, j’avais déjà rédigé un article sur les 10 choses qui m’ont fait comprendre que je devenais adulte ou encore un article sur les choses des années 90/2000 que l’on utilisait. Certes, tout cela nous faisait comprendre que le temps passait, mais aujourd’hui, j’avais envie d’aller encore un peu plus loin dans cette réflexion. Effectivement, le temps passe. Qui se souvient encore du passage à l’an 2000 ? Wahouw ! Dix neuf ans plus tard je m’en souviens comme si c’était hier. Je voulais aborder avec toi, les moments qui m’ont fait réaliser dans la vie que ça y est je vieillissais. Je te partage donc les moments où j’ai pu réaliser que l’on vieillit.

Les questions que l’on pose aux amis

Plus jeune, lorsque l’on voyait ses amis, on lui demandait si la personne allait bien. Maintenant on ajoute en plus : et les enfants vont bien ? Pour moi c’était ancré comme une phrase d’adulte que lorsque désormais je la pose à mes amis parents, j’ai un petit choc. Et cela me fait réaliser que l’on vieillit.

Tenir un carnet de comptes

Là encore, un petit coup de blues sur le temps qui passe. Petite, j’avais de l’argent de poche que je devais utiliser minutieusement dans le mois. En réalité, tout passait dans les vêtements car j’en suis une réelle passionnée. Désormais, lorsque j’ai un virement sur mon compte en banque ou que je réalise une dépense. J’ai un carnet de comptes où je note tout pour ne pas trop abuser et voir plus clair où j’en suis dans mes finances. J’ai l’impression d’être une femme responsable en exécutant cette tache, mais je me rends plutôt compte que je suis seulement une femme dépensière. Ahah

Faire sa teinture pour cheveux blancs

J’ai envie de pleurer en écrivant cette phrase ahah. Je pensais tellement avoir des cheveux blancs beaucoup plus tard que lorsqu’ils sont apparus à 25 ans, j’ai été très surprise. En réalité, je ne vais pas te le cacher, j’ai même une grosse déprime. A part un balayage cet été, j’ai toujours réussi à les assumer. Mais je dois avouer qu’il y a des jours où je passe mon temps à essayer des les cacher.

Se faire des amis

C’est un point commun que j’ai eu avec plusieurs personnes au cours d’une discussion. Est-ce que toi aussi lorsque tu as fini tes études, tu t’es posé la question : comment je me fais de nouveaux amis maintenant ? Lorsque tu décroches un job, cela peut-être délicat d’être ami avec tous tes collègues et il faut voir si l’environnement est propice à la bonne entente. Je serais curieuse de savoir si toi aussi tu t’es posé cette question à la fin de tes études ou si toi aussi tu es en train de réaliser que l’on vieillit en se posant ce genre de questions.

La fête des mères

J’étais en stage dans une entreprise et j’étais l’une des plus jeunes. Le lendemain de la fête de mère, lors d’une pause, un collègue a posé la question à un autre collègue : et toi, tu as encore ta maman ? J’ai eu le coeur serré d’entendre ça et cela m’a profondément touché. A partir d’un certain âge, on ne te demande plus ce que tu as fait pour la fête des mères mais si ta maman est toujours à tes côtés. J’ai réalisé à quel point il fallait profiter et que le temps était rapide.

Devenir casanier

Plus jeune, on veut toujours sortir. Que ce soit en soirée ou passer du temps avec ses amis. On râlait lorsque l’on n’avait pas la permission de nos parents. Désormais, on aime passer nos samedi soirs sous un plaid à regarder un série ou un bon film. Je te l’accorde, que ce n’est pas tous les samedis. Mais contrairement à l’adolescente que j’étais, les temps ont bien changé. Avant on cherchait une excuse pour sortir, désormais on cherche une excuse pour rester chez soi.

Se remettre d’une soirée

Même chose que le point précédent. Parfois, je me demande comment je faisais pour enchainer autant de soirées en semaine et le weekend lorsque j’étais à la fac. Rentrer au petit matin pour partir directement en cours. Maintenant, on est d’accord que l’on met tous trois jours à se remettre d’une soirée ? C’est en revenant de soirée que j’ai pu malheureusement réaliser que l’on a vieillit et notre corps aussi ahah.

Consulter son agenda

C’était si simple pour capter ses amis. On envoyait deux-trois sms et on se voyait rapidement. Maintenant, on a des conversations de groupe avec 150 messages pour tenter de se capter une fois tous ensemble. Avec les agendas de tout le monde, ça ne colle plus et il faut toujours prévoir de se voir six mois à l’avance.

Etre en décalage sur les tendances

Alors c’est le point mamy à son maximum. Ne côtoyant aucun enfant, je serais incapable de te dire les jeux à la mode dans les cours de récré ni les tendances musicales auprès des plus jeunes. J’ai un peu honte, mais je dois être en total décalage avec tout ça ! Je suis totalement en train de réaliser que l’on vieillit en rédigeant cet article.

Croiser l’enfant que tu gardais en tant que baby-sitter

Adolescente, j’ai fait quelques baby-sitting, bien que je ne supporte pas les enfants, j’ai pris sur moi ahah. Rassure-toi, tout se passait très bien.
Or, la dernière fois, j’étais dans un magasin de lingerie et j’ai croisé l’enfant que je gardais devenu adolescent avec sa copine. Je me suis dit que ce n’était pas possible. Et j’ai fait le calcul, je le gardais il y a douze ans… Je crois que cette situation ne pouvait pas plus me faire réaliser que l’on vieillit.

Prendre soin de sa santé

J’ai deux anecdotes à ce sujet qui m’ont fait réaliser que l’on vieillit.

  • La première, j’étais à la pharmacie. Une dame entre et dit au pharmacien : « le médecin a déposé un médicament pour moi. » Celui-ci lui demanda son nom. « Euh, attendez, je ne me souviens plus. Je ne sais plus comment je m’appelle. Cela va me revenir » disait-elle toute confuse.
    Cette situation m’a vraiment marquée. La dame a fini par retrouver une carte avec son nom dans son sac. Mais j’étais très triste.
  • La deuxième anecdote est lorsque l’on était plus jeune et que l’on se souhaite « Bonne année ! » On se moquait de nos parents qui répétaient à chaque fois « et surtout la santé hein ! ». Maintenant, j’ajoute toujours le souhait de la santé car en grandissant, on se rend compte à quel point elle est nécessaire.

J’espère que cet article t’as plu et que tu t’es retrouvé dans mes propos. Si tu as d’autres moments que tu as vécu, dis-les moi en commentaires. On pourra réaliser que l’on vieillit tous ensemble. On se retrouve très vite avec un nouveau thème. Tu peux suivre l’Instagram du blog en attendant, je poste tous les jours dessus !

A très vite 

17 commentaires Ajoutez les votres
  1. Effectivement, je me retrouve sur certains points de ton article !! Forcément, avoir des enfants, déjà, ça donne un sacré coup de vieux…
    Ne serait-ce que pour s’organiser des fiestas entre amis, ou quand tu regardes la tronche de ton caddie au supermarché (oui madame, j’ai plus de couches et d’eau pour le bib’ que de plateaux-TV en prévision^^). Mais mon dernier gros gros coup de vieux, c’était lors d’un match de volley, quand j’ai fait référence au conte du Vaillant Petit Tailleur des frères Grimm (« Sept d’un coup ! »).
    Je me souviens que ma grand-mère me le racontait quand j’étais petite. Manque de bol, j’étais la seule à avoir la référence. Et quand j’ai explicité d’où cela venait, et que j’ai vu les plus jeunes de l’équipe me regarder avec des yeux de merlan frit, j’ai réalisé que tout ce qui n’est pas sur Netflix ni repris par les studios Disney, c’était beaucoup trop old school…
    Bref, je m’en vais me recoucher avec mes contes de Grimm, ou peut-être même ressortir ma Game Boy. Pokémon, c’est toujours à la mode quand même, non ?

    1. Merci à toi pour ton message et ton témoignage !
      Comme je te comprends, ce moment de solitude où tu t’es sentie incomprise. Ne t’inquiète pas, Pokémon traverse les modes et les générations, j’ai l’impression.

      A très vite

  2. Ce n’est pas tant ces petites choses qui me font réaliser que je prends de l’âge. Etant maman de 2 enfants, les voir grandir me fait réaliser que je vieilli , et surtout ils sont là pour me le rappeler si l’envie me prenais d’oublier LOL! faites des gosses….

  3. Cette année j’ai eu une grosse prise de conscience !! lol Déjà comme tu dis obligé de faire une couleur pour mes cheveux blancs!!!! vraiment très dur à accepter !!! J’en ai pas des masses mais ils rebiquent !!!! ensuite je me surprends à devenir écolo !!!! regarder des débats politique !!!! non mais sérieux je deviens une vieille !!!!

  4. Coucou ma belle! J’ai seulement 24 ans mais ton post me parle tellement haha! Les enfants qu’on a gardés et qui grandissent c’est le plus frappant, on réalise à quel point le temps passe! Et pour les cheveux blancs il n’y a pas à avoir honte ni être triste ma beauté, c’est la vie ce n’est rien de grave <3 mon chéri en a aussi une mèche ou deux et je ne trouve pas ça moche du tout ! super post j'ai adoré te lire! des bisous <3

    1. Merci Sarah pour ton message !
      Les cheveux blancs, il faut qu’on apprenne à les accepter, c’est comme ça ahah

      A très vite

  5. Comme toujours, ton post m’a fait sourire ! Je suis assez d’accord avec toi pour ces « fameux » moments. Le coup des enfants et des cheveux blancs restent ceux qui m’inquiètent le plus (d’autant plus que je ne veux pas d’enfants, alors les amies avec enfants… hum…).
    Des « poutoux » ♥

    1. Ah ben tout comme toi, je ne souhaite pas d’enfants et je dois dire que voir toutes les personnes de l’école tombaient enceinte une par une, m’angoisse ! Ahah

      A très vite !

  6. Je comprends si bien ces petites choses qui nous ramènent à la conscience de notre âge. Je crois que je les partage toutes, et peut-être même qu’il y en a d’autres comme …
    Oh ! une souplesse plus aussi souple ! Il est vrai que la vie est un miroir et pourtant, souvent, j’oublie mon âge
    Bon, je te laisse, un henné macère en attendant de venir cacher mes cheveux ….blancs.
    Très belle journée

    1. Merci Clémentine pour ton message !
      Je suis totalement d’accord avec toi, la vie est un miroir…
      Tu m’as fait sourire avec le henné !

      A très vite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *